DOMINICA

Prince Rupper Bay

La Dominique, comme toutes les îles caribéennes, était une ancienne colonie issue de la conquête de Christophe Colomb Elle a changé plusieurs fois de " Maître ", selon les fluctuations politiques ou militaires de l'époque. Ainsi, tour à tour française puis anglaise, sa population a " subi " les deux cultures. L'esclavage y était pratiqué comme dans les autres îles caraïbes, et les esclaves sont d'origine africaine. Avant l'arrivée des europées, elle était peuplée d'indiens venus d'Amérique (les Amerindiens). La dernière domination de la Dominique était Anglaise et, lors de la vague de décolonisation du siècle dernier, elle a obtenu son indépendance en 1978 et est devenue membre du Commonwealth, avec l'île de Ste Lucie, parlant les mêmes langues (le créole et l'anglais) et utilisant la même monnaie, le Dollar Caribéen ( EC $). Aujourd'hui il ne reste pratiquement plus de Dominiquais de race typiquement blanche. Une population de race indienne d'Inde, y a été " importée " pour palier la carence de main d'œuvre noire engendrée par l'abolition de l'esclavage. Actuellement la population, d'environ 80 000 habitants, est constituée par la race africaine, la race indienne d'inde, ainsi que par la race amerindienne . La Dominique possède également une des rares, si ce n'est la seule réserve indienne des caraïbes. Un mélange de toutes ces races constitue un beau métissage perceptible sur les visages